Mairie de Grandchamp

Histoire et patrimoine archéologique

Histoire

Une abbaye de Prémontrés, placée sous l'invocation de Notre-Dame, fut fondée à Grandchamp, vers le milieu du XIIe siècle.

Toute l'histoire de Grandchamp se confond avec son abbaye.

documents à consulter (fichiers pdf) :

- télécharger : l'histoire de l'Abbaye de Grandchamp (2Mo, 63 pages),

- télécharger : petit lexique de mots anciens (1page).

Le blason de Grandchamp : "protecta natura persistit"

Blason b

En 1178, pour la première fois, il est fait mention de ce village lors d'une dotation de Simon d'Anet au bénéfice de l'abbaye.

D'après l'abbé Gautier, le célèbre monastère avait été, en premier lieu, établi à Curé ou Curet, hameau assez proche de Grandchamp.

Vers 1800, un grand nombre d'ossements ont été trouvés sur l'emplacement d'un premier cimetière, au pourtour de l'ancienne église de ce hameau.

En 1217, Renaud, évêque de Chartres, donnait au curé de Grandchamp, à Curet, siège de la paroisse, des dîmes sur des terres nouvellement mises en valeur dans cette paroisse.

Anna de Leicester comtesse de Montfort, et son fils Simon IV, comte de Montfort, firent de nombreuses donations à l'abbaye de Grandchamp. Alice de Montmorency, veuve de Simon IV, enrichit ce monastère et lui accorda divers privilèges.

Grandchamp n'est pas nommé dans le pouillé de Chartres du XIIe siècle, il n'est parlé que de la paroisse de Curet, qui alors, comptait trois familles.

Guy le Refuge était seigneur de Grandchamp en 1401. A cette époque, la moyenne et basse justice de cette seigneurie relevaient du bailliage de Gambais.

En 1570, plusieurs quartiers de terre, appartenant au monastère, furent aliénés par ordre du roi et achetés par Pierre de Bourdonné.

L'abbaye de Grandchamp, brûlée par les Calvinistes, en 1585, et reconstruire aussitôt, fut encore la proie des flammes, par accident, en 1680.

Ce monastère prospère rebâti sur ses anciennes fondations perdit peu à peu de son importance.

L'église de la commune, ancienne chapelle de l'abbaye, située près du château, fut bâtie en 1214 ; ce petit monument présente dans son ensemble, un certain intérêt.

Une pieuse relique, le chef de Saint-Saturnin, en grande vénération, attirait de très loin de nombreux pélerins.

Par concordat du 4 décembre 1681, le service divin et la messe conventuelle furent transférés au collège des Prémontrés à Paris (une inscription l'indique dans l'église de Grandchamp).

Jusqu'en 1793, l'abbé du monastère était seigneur et collateur de la cure.

Le Château de Grandchamp et ses dépendances, sont formés d'une partie des anciens bâtiments de l'abbaye, reconstruits en 1680, et détruits partiellement à la révolution.

La dernière église de Grandchamp fut démolie au début du XIXe siècle et le cimetière disparut. Désormais Grandchamp dépend de l'église et du cimetière de La Hauteville.

01 1
Ancien plan de grandchamp

PLAN D'INTENTANCE DE LA PAROISSE DE GRANDCHAMPS (1787)

(a) = Ferme du Breuil, (b) = Château de Grandchamp, (c) = Ferme Angiboust, (d) = Ferme Declève

("Le présent plan et arpentage fait en vertu de l'ordonnance de Monseigneur l'Intendant de la généralité de Paris en date du dix octobre dernier lequel je certifie sincère et véritable et conforme à notre procès-verbal du 4 7bre 1787 - Devert")

Superficie de la paroisse (mesure du lieu et de roi), 1263 arpents, 73 perches, dont terres labourables, 771 arp. 43 per. : bois, 260 apr., bts cours jardins, 24 arp. 30 per. ; friches, 180 arp. chemins et ravins 28 arp.

 

Patrimoine archéologique

La commune de Grandchamp possède des gisements archéologiques répertoriés

1. Au lieu-dit "l'Aulnay", La Butte Benoît

2. L'Eglise et l'ancien cimetière

3. L'ancienne abbaye Saint-Blaise.

La protection de ce patrimoine archéologique est régie par la législation en vigueur.